Test jeu vidéo
Publié le 09/06/2016 à 13h36 par Pikminouchon
Homefront : The Revolution
5 /10

HOMEFRONT : THE REVOLUTION - FPS - PS4

Édition du jeu vidéo : Deep Silver

Graphisme : Dans ce jeu de tir à la 1ère personne en monde ouvert, vous êtes catapulté dans cette bonne vieille ville de Philadelphie, aux mains des Nord coréens qui ont envahi l’Amérique et asservi la population locale... La ville est dévastée, le décor est planté ! En ruine, elle ressemble hélas à ce qu'on a déjà vu mille fois dans bien des FPS, et la teinte grisâtre utilisée à outrance n'arrange rien. En somme, le terrain de jeu n'a rien d'inoubliable. Quant aux divers protagonistes, si les principaux sont joliment détaillés, tous les autres sont vraiment quelconques et anonymes. Reste que l'introduction du jeu est menée tambour battant et qu'elle sait accrocher le joueur... un temps !
Jouabilité : Un FPS de plus, dirons nous... En quoi Homefront The Revolution se distingue de ses petits camarades ? Ce n'est sans doute pas avec son arsenal, ni très original, ni très étoffé mais qui peut être personnalisé de façon surprenante et radicale : un fusil à pompe peut se transformer en lance grenade. Du coup, on se dit que les développeurs se sont rattrapés sur l'action. Que nenni ! Votre personnage est lourd, lent, et traverser la ville de Philadelphie de zone en zone est souvent pénible. On peut bien sûr utiliser un moyen de transport plus rapide, la moto, mais elle se manie comme une moissonneuse batteuse et vous préférerez la laisser le plus souvent au fond du garage. Bref, on est bien loin de la nervosité d'un Doom... et en plus, les bugs sont très nombreux !
Critique
Publié le 09/06/2016 à 13h36 par Pikminouchon
Homefront : The Revolution
6 /10
La génèse de ce Homefront The Revolution a été tourmentée, c'est un fait, mais les développeurs de Dambuster studios ont manifestement vu trop grand pour le budget alloué à cette production ou n'avaient pas le talent nécessaire pour les mener à bout. Mener une révolution, et renverser le régime Nord Coréen en s’attirant les bonnes grâces de la population locale asservie, ça prend du temps et les missions sont nombreuses. L'ensemble est découpé en 3 styles de zones, chacune d'elle essayant d'imposer son gameplay. Action pour les zones rouges, furtivité pour les zones jaunes, et mix des deux pour les zones vertes censées être les bastions nord coréens les mieux protégés...On perd souvent au début, mais les planques sont nombreuses et souvent proches des objectifs. Ajoutez à cela une IA pas vraiment futée et vous arriverez rapidement à faire en sorte que les communistes les plus costauds se coincent dans une porte pour être plus facilement abattu... Les misions sont sympathiques au début ( sauver des prisonniers, capturer un poste d'observation, pirater un système informatique...), mais reviennent trop souvent et ce n'est pas la redondance des décors qui vous donneront un sentiment de variété. En gros, on s'amuse, mais pas assez longtemps.

Le mode en ligne, quant à lui, n'apporte aucune originalité si ce n'est le mode coop. Encore faut-il trouver des candidats !

Pour résumer, ce Homefront The Revolution est un jeu plein d'ambitions et de bonne volonté, mais sa répétitivité et son game design paresseux n'en font qu'un divertissement honnête qui peine vraiment à marquer les esprits, dans cet océan rouge de FPS plus efficaces les uns que les autres. Son manque d'optimisation et sa redondance finissent par lasser et décevoir le joueur. Dommage !
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire