Test jeu vidéo
Publié le 02/02/2016 à 10h15 par Pikminouchon
This War Of Mine : The Little Ones
7 /10

THIS WAR OF MINE : THE LITTLE ONES - Survival Horror - PS4

Édition du jeu vidéo : 11 Bit Studios

Graphisme : Un beau style crayonné dans des couleurs évoquant la désolation et la guerre... le tout dans des décors statiques et très contrastés : l'idée est de suggérer, plutôt que de montrer. Et ça marche ! Là où de nombreux jeux indépendants cèdent à la facilité et aux graphismes "hommage aux vieux jeux 8 bits", "This War of Mine : The Little Ones" se décarcasse avec une belle direction artistique en 3D, pas révolutionnaire certes, mais efficace. La bande son est discrète mais sans équivoque : les bombardements font rage au loin, la tension est palpable. Du bon boulot !
Jouabilité : Portage d'un jeu PC sur consoles de salon, le titre de 11 Bit Studios passe assez bien sur nos manettes, même si parfois les imprécisions se font sentir (descendre les escaliers par exemple). Quant aux rixes, leurs imprécisions et leur lourdeur sont sans doute voulues par les développeurs : nos petits survivants sont des citoyens lambda perdus dans la guerre, pas des super héros testeronés rompus aux techniques de combats les plus obscures. Ils sont fragiles, leur existence ne tient qu'à un fil... Reste le problème des textes écrits bien trop petits même sur un grand écran : seule passerelle vers l'immersion dans le contexte historique du jeu, l'empathie souhaitée par les développeurs pour les divers protagonistes risque d'en prendre un coup si vous ne sortez pas la loupe.
Critique
Publié le 02/02/2016 à 10h15 par Pikminouchon
This War Of Mine : The Little Ones
6 /10
Depuis le temps que le thème de la guerre est traité de façon très immature dans le jeu vidéo, la faute à des jeux de tirs sanglants et décérébrés, un propos adulte plus intimiste mais aussi plus dur et moins manichéen doit être accueilli comme une bouffée d'oxygène. Cependant, "This War of Mine : The Little Ones" est un titre particulier, dans le fond comme dans la forme.

Le fond tout d'abord : une ambiance anxiogène où évoluent de pauvres survivants tentant tant bien que mal de survivre, et où la mort (et le game over) tombe souvent d'un coup, sans prévenir... la partie est rythmée par des alternances jour/nuit : le jour, on aménage son refuge tant bien que mal, on se soigne, on se fabrique des armes... La nuit, on se risque à l'extérieur pour ramasser des matériaux qui serviront à se maintenir en vie et à assurer sa sécurité. Le tout se répète jusqu'à la libération... à moins que vos personnages ne passent de vie à trépas !
Il s'agit donc dans la forme d'un jeu de gestion souvent obscur et répétitif où le farming et le crafting ont toute leur place, mais servi par une réalisation solide et l’irrépressible envie de faire toujours mieux la prochaine fois. Le jeu est rude, répétitif mais addictif !

En résumé, ce jeu de gestion est efficace mais s'adresse en priorité aux joueurs adultes, non dépressifs. Il faut aimer également optimiser sa partie à chaque game over et ne pas hésiter à s'immerger dans un récit où les choix moraux ont un impact important tant sur vos avatars que sur votre propre expérience personnelle. N'oublions jamais que l'homme est un loup pour l'homme...
  VOUS AIMEREZ AUSSI :
  COMMENTAIRES :
Prénom :
Mail :
Votre mail ne sera pas publié  
Code de vérification
:
0 commentaire